Chine-France

Chine-Europe: les négociants se tournent vers le fret ferroviaire
French.china.org.cn | Updated: 2022-06-30 11:28:00

27 février 2022 : un train de fret Chine-Europe arrive à Yiwu, dans la province orientale chinoise de Zhejiang. 

Les opérateurs commerciaux internationaux et les entreprises de transport renforcent leurs plans de contingence, comme l’utilisation des trains de fret entre la Chine et l’Europe, pour faire face à la congestion de certains ports majeurs en Europe, laquelle s’est intensifiée du fait de plusieurs facteurs incluant la faible efficacité du transit portuaire.

Au port de Rotterdam, le plus grand port de fret de l’Union européenne, les conteneurs vides, cruciaux pour les exportateurs asiatiques, sont bloqués alors qu’un nombre croissant de conteneurs non livrés s’accumulent dans le port. D’après le port de Rotterdam, plus d’un quart des conteneurs transitant par Rotterdam proviennent de Chine ou sont destinés à la Chine.

Les analystes du secteur prédisent que cette situation pourrait s’intensifier en juillet et en août, lorsque la saison des vacances en Europe débutera.

Alors que cette situation se prolonge dans les ports, plusieurs opérateurs commerciaux indiquent qu’ils ont redirigé leurs marchandises, notamment les marchandises à forte valeur ajoutée et urgentes, du transport maritime vers les trains de fret intercontinentaux.

« Nous avions plusieurs conteneurs de produits électroniques attendant de retourner en Chine, mais étant donné les risques possibles de temps de livraison prolongés avec le transport maritime, nous avons choisi le fret ferroviaire, qui est bien plus rapide et plus fiable », explique un opérateur basé à Ningbo.

« Le fret ferroviaire depuis l’Europe vers la Chine est relativement plus fiable et le nombre de trains de fret a augmenté de manière significative ce mois-ci », note un autre opérateur et spécialiste du secteur basé Yiwu.

Un total de 22 trains de fret Chine-Europe en provenance de l’Europe sont arrivés à Yiwu, le plus grand marché des petits produits de base au monde situé dans la province orientale chinoise de Zhejiang, jusqu’à présent ce mois-ci, contre 12 au mois de mai. « Et si l’on inclut les trains en provenance de Russie, ce nombre s’élève à 38 », ajoute-t-il.

Près de 60 % des bateaux naviguant depuis l’Europe vers l’Asie en avril et mai de

cette année ont enregistré des retards, et le temps d’attente devrait encore être prolongé pour les navires dans tous les principaux ports nordiques, a averti la société Dexon International.

Mardi, Maersk a fait savoir dans un communiqué envoyé au Global Times, que la congestion actuelle n’avait pas seulement un impact sur elle.

« Nous observons qu’un grand nombre de ports européens sont confrontés à des problèmes de disponibilité de la main d’œuvre sur les terminaux, mais également de disponibilité de la capacité de transport par camions. [...] Beaucoup de clients prennent plus de temps à dédouaner leurs marchandises aux terminaux, ce qui entraîne une augmentation du stockage et de sa densité, avec un impact sur la productivité », note l’armateur.

Maersk souligne que « la gestion des conteneurs vides reste une priorité majeure ». L’entreprise prévoit de renvoyer en Asie les conteneurs vides d’Europe et d’ailleurs, afin de répondre à la demande des exportations.

Numéro 11 janvier-mars 2022
APN&CCPPC 2022
La Chine agit pour protéger la biodiversité végétale
Chengdu et Montpellier fêtent 40 ans d'amitié
Le legs des JO d'été et d'hiver de Beijing
Liens