Actualités

La ZES de Shenzhen 40 ans,et un nouveau départ
By GENG NAN | Dialogue Chine-France | Updated: 2020-12-22 11:16:00

   L’année 2020 marque le 40e anniversaire de la création de la zone économique spéciale (ZES) de Shenzhen. Le Comité central du Parti communiste chinois (PCC) a décidé de soutenir Shenzhen pour son projet pilote de réforme globale, accorder à la ZES plus d’autonomie grâce à des approbations groupées, et lance 27 mesures de réforme et un premier lot de 40 projets approuvés. Il s’agit d’une nouvelle feuille de route dans le développement futur de la métropole.

  La réforme et l’ouverture, source du miracle de Shenzhen

  Prenant l’innovation comme principal moteur, Shenzhen explore activement une série d’innovation en termes d’institutions, de mécanismes et de politiques pour renforcer sa puissance dans la technologie et la concurrence industrielle mondiale. En 2019, le secteur high-tech de Shenzhen atteignait 2 600 milliards de yuans, avec une valeur ajoutée de plus de 920 milliards de yuans, faisant de lui un pilier industriel. Les investissements en R&D ont été de 132,8 milliards de yuans, soit 4,9 % du PIB de la ville, au premier rang national. Le nombre de demandes de brevets internationaux a été de 17 500, soit le tiers du pays. Shenzhen abrite également des entreprises innovantes de classe mondiale comme Huawei, DJI et Tencent. La réforme et l’innovation ont aussi favorisé le développement des forces productives. De 1980 à 2019, le PIB de Shenzhen est passé de 270 millions à 2 700 milliards de yuans avec un taux de croissance annuel moyen de 20,7 %, se classant parmi les cinq premières villes asiatiques.

  En tant que fenêtre de l’ouverture de la Chine sur l’extérieur et profitant de la mondialisation, Shenzhen utilise activement les marchés et les ressources domestique et extérieurs, ce qui permis un bond en avant des échanges et des investissements étrangers. De 1980 à 2019, les échanges extérieurs sont passés de 18 millions à 431,5 milliards de dollars américains, avec un taux de croissance annuel moyen de 26,1 %. En 2019, ils représentaient 10 % du total du pays et environ 40 % de celui de la province. Plus de 290 entreprises, notamment Airbus, Accenture, Sanofi, Apple, Qualcomm, Nestlé, Siemens et Xiaomi International, sont implantées à Shenzhen.

  Un nouveau départ

  Le secrétaire général du Comité central du PCC Xi Jinping a proposé lors de la réunion de célébration du 40e anniversaire que la ZES se développe à un niveau plus élevé.

  Shenzhen doit non seulement réaliser les objectifs de réforme et les mesures de sauvegarde en termes de configuration des facteurs de production orientée vers le marché, d’environnement des affaires, d’innovation technologique, d’ouverture sur l’extérieur, de services pour la vie de la population, d’environnement écologique et gestion de l’espace urbain, mais aussi des réformes globales tout au long du processus.

  La réforme se déroulera en trois étapes : le lancement en 2020, puis une série de réalisations systémiques majeures reproduites et promues avec les premiers résultats en 2022, et enfin l’achèvement en 2025, ce qui aura un rôle exemplaire à l’échelle nationale. Ces trois objectifs échelonnés obligent Shenzhen non seulement à se mettre au niveau des normes internationales et nationales les plus élevées, mais aussi à créer une expérience plus reproductible et extensible, à jouer un rôle dans la démonstration et la direction, et finalement, à servir d’exemple pour le pays. Cet objectif élève l’importance du programme pilote de Shenzhen au niveau national. Il s’agit également de la mission la plus élevée de Shenzhen dans la promotion de la réforme et l’ouverture dans la nouvelle ère.

Employés de Huawei à Shenzhen

  Une plaque tournante pour le « double circuit »

  Le nouveau schéma de développement n’est pas un circuit domestique fermé, mais un « double circuit » domestique et extérieur ouvert. Il est nécessaire de renforcer la circulation sur le circuit intérieure et de relier le « double circuit » domestique et extérieur.

  Shenzhen dispose d’une base industrielle complète, d’une forte capacité de production et de capacités de soutien complètes pour construire un nouveau modèle de développement. Son économie a également fait preuve d’une forte résilience face aux chocs et aux risques. Devant la morosité de la situation commerciale et d’investissement mondiale, le commerce extérieur de Shenzhen et les investissements étrangers ont atteint une croissance exceptionnelle. De janvier à août 2020, la valeur totale de l’import-export a atteint 1 880 milliards de yuans, une augmentation de 2 % par rapport à l’an passé, soit 9,4 % du total national, et la valeur des exportations a culminé à 1 040 milliards de yuans, continuant à se classer au premier rang des grandes et moyennes villes du pays. De janvier à septembre 2020, l’utilisation réelle des capitaux étrangers a augmenté de près de 8 %.

  La région de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao, une zone où le « double circuit » joue à plein, occupe une place importante dans la stratégie de développement national. Shenzhen est une ville centrale de la région de la Grande Baie et du Delta de la rivière des Perles, et rayonne sur le développement d’autres régions du pays. Shenzhen devrait stimuler les avantages de la région de la Grande Baie dans les capacités de soutien industriel, les infrastructures de transport et les marchés de consommation, et renforcer la coordination et la coopération avec d’autres villes de cette région pour une interaction régionale et des avantages complémentaires. Dans le même temps, l’interaction saine du « double circuit » nécessite la garantie de la construction et de l’innovation systémiques. Il est donc nécessaire de promouvoir l’ancrage des règles et des systèmes, briser les barrières du système à la circulation des facteurs, améliorer le niveau d’intégration du marché dans la région de la Grande Baie et construire un foyer urbain moderne de classe mondiale.

  Dans le cadre de la révolution technologique mondiale et de la transformation industrielle, Shenzhen doit augmenter ses investissements dans l’innovation technologique, en particulier dans l’économie numérique, l’intelligence artificielle et d’autres secteurs émergents pour obtenir des innovations technologiques tournées vers l’avenir, améliorer continuellement sa position dans la chaîne de valeur mondiale, surmonter l’impact de l’épidémie et stabiliser les chaînes industrielles et d’approvisionnement, et améliorer la résilience et la sécurité des chaînes industrielles et d’approvisionnement. Shenzhen devrait faire jouer pleinement ses avantages traditionnels dans le commerce extérieur, se connecter avec les marchés et les règles internationaux, promouvoir une ouverture de haut niveau sur le monde extérieur et former un développement sain dans lequel les composantes du « double circuit » sont complémentaires.

  Un aimant pour les investissements étrangers

  Les capitaux étrangers ont joué un rôle important dans le développement de Shenzhen au cours de ces 40 dernières années, ce qui a profité à tous les pays. Le nouveau programme pilote oblige Shenzhen à formuler une liste de mesures spéciales sur la base d’une liste négative d’accès au marché national unifiée et à assouplir davantage l’accès dans les domaines de l’énergie, des télécoms, des services publics, des transports et de l’éducation. Dans les technologies de pointe, les capitaux étrangers entreront notamment plus facilement. Dans la conjoncture actuelle, les projets pilotes de réforme globale de Shenzhen ne sont pas entravés par les vents contraires mondiaux. L’expansion ferme de l’ouverture stimulera considérablement l’enthousiasme des investissements étrangers et améliorera l’adéquation des investissements aux objectifs de développement de Shenzhen.

  Ces dernières années, Shenzhen n’a cessé de faire progresser la réforme de l’environnement des affaires. Le programme pilote de réforme globale présente de nouvelles exigences pour son optimisation, y compris dans l’amélioration du mécanisme de concurrence loyale, l’approbation pour les activités postales et de télécoms, les licences dans le secteur de l’énergie, des réformes complètes de soutien des systèmes et des mécanismes de faillite. Les affaires commerciales internationales, la fourniture de services professionnels juridiques et l’arbitrage international sont conformes aux règles internationales. Ces mesures de réforme jouent un rôle important dans l’amélioration d’un environnement d’investissement équitable et compétitif et dans l’attrait de Shenzhen pour les investissements étrangers.

  Shenzhen adoptera une protection de la propriété intellectuelle plus stricte, lancera de nouveaux types d’essais de protection juridique de la propriété intellectuelle, renforcera la protection de la propriété intellectuelle numérique, construira une ville modèle pour la propriété intellectuelle au niveau national et créera un bon environnement juridique pour les entreprises à capitaux étranger.

 

  GENG NAN · chercheur à l’Institut du commerce international et de la coopération économique, ministère du Commerce

Numéro 6 décembre 2020
LA CHINE ET LES NATIONS UNIES
Renforcer la coopération dans le domaine de la santé entre la Chine et la France
La CIIE permettra aux entreprises françaises d’accéder au marché chinois
Étincelle du dialogue sino-français sur les civilisations
Liens